Visite du Nord ... de l'île du SUD !!

Du 19 au 25 septembre : De Nelson à Golden Bay : Dans la vallée hoohooo Darlidadaaa

Nous arrivons à Nelson dans l’après-midi de ce vendredi 19 septembre. Notre future hôte nous avait fortement recommandé d’y faire un arrêt, surtout pour profiter du marché artisanal du samedi matin.

Point Info : Nelson et la région de Tasman Bay

Nelson, du nom de l’amiral britannique, a pour surnom « the sunny city », puisqu’elle reçoit plus de 2 400 heures de soleil par an en moyenne. La région de Tasman Bay est réputée pour ses parcs nationaux, ses plages magnifiques et son climat très soleillé, ce qui en fait une destination touristique réputée et très appréciée. Les conditions climatiques particulièrement favorables expliquent que les lieux aient été, dès l’origine, fortement peuplés de nombreuses tribus maories se battant pour sa possession.

La ville abrite une concentration élevée d’artistes (plus de 350) : potiers, peintres, sculpteurs, souffleurs de verre, tourneurs sur bois… dont on peut visiter les galeries. De nombreux jardins de différents styles – japonais, anglais, français – font l’objet de bien agréables promenades.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons passé la nuit dans un petit camping peuplé de backpackers… Français ! Il s’est avéré que nous étions de « vieux baroudeurs » au milieu d’eux, puisque la plupart commençaient seulement leur année de working holiday visa en Nouvelle-Zélande. Nos bons conseils des choses à voir et à éviter et nos anecdotes sur nos hôtes kiwis ont fait des curieux.

Samedi matin, nous jetons un rapide coup d’œil au marché local. Mais n’étant pas encore en haute saison, celui-ci était plutôt réduit et donc un peu décevant. Mais qu’à cela ne tienne, nous partons pour les environs de Motueka, où Dorit, Gilad et le fils Kai habitent et nous attendent.

Point Info : Motueka

Située dans une pleine fertile, cette ville de 6 000 habitants vit principalement  grâce aux ressources dégagées par les cultures fruitières et l’exploitation laitière. La fertilité de ces terres amena de nombreux colons à quitter Nelson pour s’établir dans la région et y fonder la ville en 1842.

 

 

 

 

 

 

 

 

En arrivant dans la vallée où résident nos hôtes, nous avons été envoutés par la tranquillité de ces lieux.  Dorit et Gilad, d’origine Israélienne, ont vécu de nombreuses années à Amsterdam puis à New-York. Ils ont décidé de s’installer en Nouvelle-Zélande afin d’offrir à leur fils de 11 ans, Kai, une enfance paisible dans un cadre sein, loin du tumulte des grandes mégalopoles. Ils ont aussi le projet d’implanter les premiers arbres de pomme-grenades en Nouvelle-Zélande, ce qui n’est pas une mince affaire avec la protection de la flore native à la douane. Résidents depuis maintenant 6 ans près de Motueka, ils ont pris le temps de visiter tous les recoins de l’île du Sud. Très pratique pour avoir des bons conseils de lieux à absolument visiter ! Végétariens et très pro-bios, ils ont fait construire sur leur propriété une yourte, où Dorit donne des cours de yoga. Nous avons eu la chance de prendre part à une session, et c’était très relaxant. Cela fait du bien au corps après autant de mois à voyager en saut de puce. Notre séjour avec eux était tout simplement très heureux, tant ils sont faciles à vivre. D’autre part, nous avons partagé ces quelques jours avec un notre couple d’helpers, Julie et Scott, deux américains très sympathiques venus de Los Angeles.

Kai étant enfant unique, ses parents ont estimé qu’inviter des backpackers chez eux étaient un bon moyen pour lui d’apprendre à se tourner vers les autres et d’être moins timide. Ainsi, Marie-Anne a été « réquisitionnée » pour faire un peu de cuisine française et ainsi lui faire découvrir notre culture. Cela a aussi permis à tout le monde de se régaler d’une bonne ratatouille (sauf qu’il manquait les courgettes ! et oui ! impossible de trouver des courgettes dans les supermarchés avant au moins début octobre !), de quiches, et de gâteaux !

 

 

 

 

 

 

 

 

L’autre activité excitante a été le déplacement des lamas chez le voisin. Ces grosses bêtes étaient très amusantes à observer. Les vaches et moutons des champs longeant la route étaient très intrigués par le passage de ce troupeau particulier.

 

Pendant notre court séjour, nous avons embarqué les américains pour une escapade dans le parc National d’Abel Tasman.

Point Info : Abel Tasman National Park

Couvrant 22 350 ha, c’est le plus petit des 14 parcs nationaux du pays. Il a été ouvert en 1942, pour le 300e anniversaire du passage du premier européen, le Hollandais Abel Janszoon Tasman. Le parc, qui longe la côte, est totalement recouvert par le bush. Il faut compter 3 à 5 jours pour parcourir la côte longue de 45 km. A plusieurs endroits, les randonneurs doivent attendre la marée basse pour traverser.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes partis au départ de Marahau, un petit village côtier situé à 18km de Motueka, pour parcourir les premiers 8 km de cette « Great Walk ». Nous en avons pris plein les yeux, les paysages étant paradisiaques. A la fin de la journée, comptant un pique-nique récréatif et des excursions sur certaines plages, nous aurons parcouru 16 km en 5 heures. Ce qui est un bon rythme nous concernant !

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre séjour dans la vallée s’est terminé le mercredi 24 au matin. Après la dernière photo souvenir, nous prenons la direction de Golden Bay via Takaka.

Point Info : Taka

C’est la Takaka Hill qui sépare Tasman Bay de Golden Bay. Située dans l’extrémité nord-ouest de l’île du sud, cette région est un véritable havre de paix. Les routes en lacet offrent de superbes paysages et de nombreux points de vue. Le petit village de Takaka fondé en 1854, connut son développement grâce à l’exploitation du marbre et à la découverte de métaux précieux dans ses collines. Aujourd’hui, le village est connu pour son mode de vie alternatif qui attire artistes et communautés hippies.

Après la visite du village et de ses quelques galeries, nous fonçons vers la pointe de Golden Bay, pour aller sur Wharariki beach tant que la marée est basse. A travers les hills peuplés de moutons et leurs petits agneaux, nous atteignons cette magnifique plage et ses dunes de sable fin. Les rochers sculptés par les vagues ont des superficies impressionnantes. On se sent véritablement tout petit face à eux. En plus, ce jour-là, il y avait un vent à décorner les bœufs !

 

 

 

 

 

 

 

 

En route vers le camping, nous effectuons une halte aux Pupu Springs. Ces sources d’eau sont d’une rare pureté. La clarté et les couleurs qui en émanent sont surprenantes. Issues d’un large réseau souterrain, ces sources d’eau douce sont les plus grandes du pays et d’Australasia en terme de volume. Il en jaillit 14 000 litres par seconde, lesquels vont se déverser dans la rivière Takaka.

 

 

 

 

 

 

 

   

Pour notre dernière journée dans Golden Bay, nous avons longé la côte est pour déboucher sur l’autre versant du parc Abel Tasman, et apprécier les baies et les plages ensoleillés, avant de reprendre la route direction la West Coast !

 

 

 

 

 

 

   

 

       


¤ Map des Frenchies

 


Publié à 06:00, le 5/10/2014, dans SEPTEMBRE, Motueka
Mots clefs : TakakaGolden BayNelsonMotuekaOronico ValleyAbel Tasman


{ Page précédente } { Page 9 sur 48 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques

AOUT
AVRIL
FEVRIER
JANVIER
JUILLET
JUIN
MARS
OCTOBRE
SEPTEMBRE
TOLKIEN

Derniers articles

Ce n'est qu'un au revoir !
Oamaru et Lake Tekapo : Derniers dodos dans la voiture !
Retour à la civilisation : Dunedin !!
Quand l'on atteint le bout du bout, du bout... de l'île du Sud !!
En Nouvelle-Zélande aussi, il y a des Fiords !

Sites favoris


Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email